top of page

Les membres du GEM ont la parole : témoignage de Sylvie, actrice à la Cinéscénie du Puy du Fou !


Bonjour à toutes et à tous,


Aujourd’hui je viens vous parler, (enfin lol) de ce qui pour moi est une source d’apaisement et de bonheur dans ma vie quotidienne..


Chaque vendredi et samedi de juin à septembre je me rends au Puy du Fou pour y jouer la Cinéscénie.. le plus grand spectacle du monde, rien que ça.


Vous me direz comment un autiste peut participer à un tel spectacle entouré de 2600 acteurs, du bruit, de la lumière intense entrecoupée de noir total ?

Je ne me l’explique pas moi-même, ou alors si: parce que c’est depuis toujours mon intérêt restreint sans que je le sache avant d’être officiellement diagnostiquée en Août 2022 (oui récemment à 50 ans) je pensais que c’était une passion..


Toujours est-il que cet intérêt très fort chez moi pour le Puy du Fou m’a énormément fait avancer dans la vie et cela s’explique peut-être par le fait que la Cinéscénie est un lieu où tout est bien orchestré..

Chaque chose est à sa place, chaque rôle est bien défini, chaque emplacement précis, et lorsque j’arrive sur place je me sens bien car cette rigueur me plaît, je sais que je vais être là à cet endroit précis.. à tel moment précis, avec cette attitude là précise..


Je ne découvre mes rôles que 2h avant le début du spectacle, mais chaque rôle je le connais, et cet imprévu prévisible me convient puisque malgré tout chaque rôle a sa rigueur et son organisation. Tout est carré, je prends les costumes qui correspondent à mes différents rôles, eux aussi bien rangés à une place précise et je suis prête! Je les remettrai au fur et à mesure à leur emplacement lorsque mon rôle sera passé. Rigueur toujours, ne rien laisser traîner..


J’attends le top.. la bande son démarre et c’est parti..


Cette vision de faire du beau me permet de rentrer dans mes personnages respectifs et d’oublier totalement le reste :


Lorsque je fais trompette (un rôle appelé comme ça je ne me transforme pas en trompette rassurez-vous) je suis le trompettiste qui accueille François 1er,


Lorsque je fais la guerre contre les bleus je me bats avec mon coeur, je pleure lorsque le château s’embrase,


Lorsqu’on me dit d’avancer d’un pas décidé dans l’étang avec mon drapeau j’y vais,

Le jour (ou plutôt la nuit puisque le spectacle a lieu la nuit lol) où je ne serai plus capable de marcher d’un pas décidé, je ne ferai plus ce rôle mais tant que je suis apte et que la scène est belle et réussie je le ferai.


Lorsque c’est la scène des poilus, je me couche à plat ventre dans l’eau sale et froide de l’étang alors que je suis incapable d’aller me baigner dans l’océan en face de chez moi parce que l’eau est trop froide, mais là c’est différent j’ai un rôle, je dois rendre la scène crédible, je dois sauter et au diable les crottes de chevaux ou l’eau dégueulasse, et froide: c’est mon rôle et je veux le faire, je suis toujours volontaire pour ce rôle que certains ne se sentent pas de faire, moi si, parce que j’en suis capable pour le spectacle..


même de danser avec un partenaire j’y arrive alors que je déteste ça, mais là c’est différent, c’est pour le beau du Puy du Fou.


je chante l’hymne de toute mes forces avec conviction.

je m’émeus lorsque les 14 000 spectateurs se lèvent pour applaudir à la fin du spectacle,. etc etc


Tout ceci m’a permis (je m’en rends compte maintenant) de surmonter bien des obstacles et surtout à m’apaiser quotidiennement.



Je ne me sens pas bien? La musique du Puy du Fou me fait du bien, dessiner ou peindre une scène me fait du bien, lire mon Puyfolais (journal du Puy du Fou) me fait du bien, jouer au jeu du Puy du Fou sur la switch etc etc tout ceci contribue à m’apaiser


Quand j’étais plus jeune, et maintenant encore, je disais: ”c’est mon échappatoire” je ne savais pas pourquoi j’utilisais ce mot mais je pense qu’il a tout son sens en effet, il me permet d’échapper en effet à la réalité et de me sentir bien.



Ce n’est pas facile à expliquer, mais je pense que cette organisation ”militaire” me convient vraiment tout en étant dénuée de toute obligation, je suis bénévole parce que je le veux bien et que cela est tellement beau!


Je m’émerveille à chaque fois lorsque je vois ”mon” château, lorsque je suis là bas je revis.. je vis en fait


Quand j’étais petite j’y allais avec mon papi, j’ai joué dans le château encore en ruine à l’époque, j’ai vécu toute l’évolution et c’est un réel bonheur d’avoir connu ça..

Le Puy du Fou m’a inconsciemment aidé à grandir, à progresser, à apprendre.. tellement..


Alors peut-être que parfois mes propos peuvent paraître pour certains abusifs ou trop élogieux vis à vis de ce lieu ou de personnes qui m’ont tant apportée mais c’est la réalité de ma vie, et il me l’a sauvée bien des fois.. de par le lieu et les moments que je vis là-bas, et je lui et leurs dis mille fois merci.


Alors oui je suis fière et honorée de pouvoir jouer à ce spectacle depuis si longtemps, et quand on me demande ce que je fais dans la vie je réponds tout simplement: ”je fais du beau”.


Je m’appelle Sylvie,

Je suis autiste et je suis actrice à la Cinéscénie du Puy du Fou



Sylvie

 

Nous remercions Sylvie pour son partage-témoignage.


Nous rappelons que tous les membres du GEM sont invités à venir partager quelque chose sur le blog.


Les partages de tous les supports sont les bienvenus du moment qu'ils sont faits dans le respect et la bienveillance.


Les textes ou autres partages sont à envoyer sur l'adresse mail du GEM (gem.tsa.85@gmail.com) ou à transmettre sur Discord à Elodie P.



 

Bon Dimanche.


A bientôt !





20 vues
bottom of page